La CISR lance l’équipe d’intervention sur les passages irréguliers à la frontière pour faire face au nombre important et croissant de passages à la frontière au Québec

Le 11 août 2017 – Ottawa – En réponse au nombre important de passages irréguliers à la frontière depuis les États-Unis effectués par des personnes demandant l’asile au Canada, la Commission de l’immigration et du statut de réfugié du Canada (CISR) lance l’équipe d’intervention sur les passages irréguliers à la frontière, qui consacrera les ressources nécessaires pour faire face au nombre croissant de nouvelles demandes d’asile.      

Selon les estimations actuelles, des milliers de personnes ont traversé la frontière au Québec le mois dernier. Reconnaissant le besoin urgent de réagir proactivement à cette situation, la Section de la protection des réfugiés (SPR) de la CISR affecte 20 décideurs à l’équipe d’intervention. La mise sur pied de cette équipe a pour but de réduire au minimum toute incidence sur les autres activités de la SPR.

La CISR assurera une coordination avec d’autres ministères et organismes du gouvernement ainsi qu’avec la collectivité des intervenants pour veiller à ce que le système d’octroi de l’asile fonctionne efficacement malgré cette augmentation soudaine de nouvelles demandes d’asile.

L’équipe d’intervention de la CISR sur les passages irréguliers à la frontière sera en fonction jusqu’au 30 novembre 2017, auquel moment nous examinerons s’il est nécessaire de la maintenir en place.

Citations

« En créant cette équipe d’intervention, la CISR reconnaît évidemment la présence d’un besoin pressant, et y réagit. Nous sommes à la hauteur de ce défi. »

– Mario Dion, président, Commission de l’immigration et du statut de réfugié du Canada

« Tout en reconnaissant que certains demandeurs d’asile existants pourraient être préoccupés par les répercussions que cette augmentation importante des demandes d’asile pourrait leur occasionner, nous croyons fermement qu’il s’agit du meilleur moyen possible pour réduire au minimum les incidences dans l’avenir. » 

– Shereen Benzvy Miller, vice-présidente, Section de la protection des réfugiés de la CISR

Liens connexes