Réponses aux demandes d'information

Les Réponses aux demandes d'information (RDI) visent à répondre à des questions précises posées à la Direction des recherches dans le cadre du processus d'octroi de l'asile. La base de données contient les RDI qui ont été produites au cours des sept dernières années et qui sont disponibles en français et en anglais. Les RDI qui sont plus anciennes peuvent être consultées sur le site Internet Refworld du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés. Veuillez noter que certaines RDI comportent des documents annexés qui ne sont pas accessibles par voie électronique. Pour obtenir une copie PDF d’un document annexé à une RDI, veuillez faire parvenir votre demande par courriel à la section de gestion de l'information et des connaissances.

 

26 novembre 2013

SOM104662.EF

Somalie : information sur al-Shabaab, y compris les zones qu'il contrôle, le recrutement et les groupes affiliés (2012-novembre 2013)

Direction des recherches, Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada, Ottawa

1. Aperçu

Al-Shabaab [aussi épelé al-Shabab et aussi connu sous le nom de Harakat al-Shabab al-Mujahideen] est un groupe de militants islamistes en Somalie (Human Rights Watch 16 avr. 2013; CFR 23 sept. 2013). Al-Shabaab s'est lié officiellement avec al-Qaïda en février 2012 (BBC 24 sept. 2013a; CNN 23 sept. 2013; CFR 23 sept. 2013).

En 2012 et 2013, diverses sources ont écrit que le groupe s'est [traduction] « affaibli » (CFR 23 sept. 2013; BBC 23 sept. 2013; Africa Confidential 30 mars 2012). D'autres sources ont déclaré que le groupe a perdu une grande partie du territoire qu'il contrôlait auparavant (ibid. 21 sept. 2012; CNN 23 sept. 2013). Néanmoins, le Council on Foreign Relations (CFR), un éditeur et groupe de réflexion non partisan dont le siège se trouve aux États-Unis (s.d.), mentionne qu'al-Shabaab demeure la [traduction] « principale menace » à la sécurité en Somalie (23 sept. 2013). On peut lire dans un rapport de l'Union africaine (UA) publié en juin 2013 qu'al-Shabaab est [traduction] « loin d'être vaincu » (13 juin 2013, paragr. 18).

2. Direction, appartenance et groupes affiliés

Al-Shabaab est dirigé par Ahmed Abdi Godane [également connu sous le nom de Mukhtar Abu Zubair] (BBC 24 sept. 2013a; ARB juin 2013, 19728; Jamestown Foundation 9 sept. 2013). Des sources ont fourni différentes estimations du nombre de combattants appartenant au groupe : le CFR signale qu'il y a 5 000 membres (23 sept. 2013). D'après la BBC, le nombre de combattants se situe entre 7 000 et 9 000 (24 sept. 2013a). Enfin, Al Jazeera a déclaré qu'il y a [traduction] « jusqu'à 9 000 » membres (23 sept. 2013). Le groupe aurait également recruté jusqu'à 40 Américains (VOA 26 sept. 2013; CNN 23 sept. 2013) et des [traduction] « dizaines » d'Européens (ibid.). En outre, d'après Africa Confidential, qui publie des nouvelles et des analyses relatives à la politique, l'économie et la sécurité en Afrique depuis 1960 (s.d.), en raison de son association officielle avec al-Qaïda, al-Shabaab est [traduction] « bien financé et accueille un groupe de combattants plus engagés, bien que moins expérimentés » (21 sept. 2012).

Des sources font état de luttes de pouvoir au sein d'al-Shabaab en 2012 et 2013 (BBC 24 sept. 2013a; CFR 23 sept. 2013). D'après un article publié en septembre 2013 par Al Jazeera, les rivalités pour la direction du groupe ont permis à Ahmed Abdi Godane de [traduction] « réorganiser la direction du groupe et de regrouper les pouvoirs en assassinant certains de ses principaux adversaires » (23 sept. 2013). La BBC écrit que, selon des [traduction] « partisans de la ligne dure », le groupe a éliminé les « "hypocrites" et les "indécis" », devenant ainsi « plus uni et plus puissant » (23 sept. 2013).

En juin 2013, le cheikh Hassan Dahir Aweys, décrit comme le [traduction] « doyen des dirigeants » d'al-Shabaab, s'est rendu aux forces gouvernementales (CFR 23 sept. 2013; BBC 3 juill. 2013). La milice d'Aweys, Hisboul Islam, a formé une alliance avec al-Shabaab en décembre 2010 (É.-U. 30 mai 2013; BBC 3 juill. 2013; Africa Confidential 5 juill. 2013). D'après Africa Research Bulletin (ARB), Aweys et sa faction d'al-Shabaab considéraient le groupe comme un [traduction] « groupe insurrectionnel nationaliste », alors qu'une faction adverse se voyait comme « livrant un djihad mondial », ce qui a donné lieu à des conflits internes (juin 2013, 19728). Mukhtar Robow [également connu sous le nom d'Abu Mansur], ancien porte-parole d'al-Shabaab (BBC 3 juill. 2013; Jamestown Foundation 9 sept. 2013), aurait également été forcé de fuir le Sud-Ouest du pays, où se trouve son clan (ibid.; CFR 23 sept. 2013; BBC 3 juill. 2013).

En juin 2013, al-Shabaab a déclaré avoir tué deux membres hauts placés du groupe, dont Ibrahim Haji Jama Mead [également connu sous le nom d'al-Afghani] (ARB juin 2013, 19728; CNN 1er juill. 2013; Garowe Online 30 juin 2013). Des sources signalent que les assassinats étaient liés à des querelles intestines d'al-Shabaab (Jamestown Foundation 9 sept. 2013; CFR 23 sept. 2013; CNN 1er juill. 2013). En septembre 2013, un militant américain d'al-Shabaab, Omar Hammami [aussi connu sous le nom d'Abu Mansoor al-Amriki ou [traduction] « l'Américain »], connu pour avoir créé des vidéos de propagande avec des chansons rap en anglais, aurait été tué, ainsi qu'un autre djihadiste étranger, en raison de luttes intestines (Al Jazeera 12 sept. 2013; CNN 23 sept. 2013). La BBC souligne que les deux militants avaient coupé les ponts avec al-Shabaab plus tôt en 2013 et qu'ils étaient des alliés du cheikh Hassan Dahir Aweys (12 sept. 2013).

D'après un rapport produit à la suite d'une mission d'enquête à Mogadiscio par le Service d'immigration du Danemark et le Centre norvégien d'information sur les pays d'origine (Norwegian Country of Origin Information Service - Landinfo) en avril et en mai 2013, al-Shabaab compte des informateurs au sein des forces policières, des agences du renseignement et de l'armée, qui collaborent principalement pour des raisons économiques (Danemark et Norvège mai 2013, 7). En outre, des sources mentionnent que des personnes quittant al-Shabaab sont intégrées aux forces de sécurité, créant ainsi un risque d'infiltration (Nations Unies 13 mai 2013; Africa Confidential 30 mars 2012).

3. Zones de contrôle

Certaines sources soulignent qu'al-Shabaab a perdu en 2012 le contrôle de plusieurs villes et villages au profit des forces alliées au gouvernement fédéral, notamment Baidoa, Afgoye, Merca, Kismayo et Wanla Weyn (É.-U. 30 mai 2013; BBC 24 sept. 2013b). La ville portuaire de Kismayo était connue comme l'une des principales sources de revenus pour al-Shabaab (Danemark et Norvège mai 2013, 23; Somalia Report 11 juin 2012; É.-U. 30 mai 2013). On peut aussi lire dans les Country Reports on Terrorism 2012 du Département d'État des États-Unis que les forces gouvernementales somaliennes, en collaboration avec la Mission de l'Union africaine en Somalie (African Union Mission in Somalia - AMISOM) et des pays voisins, ont également reconquis les bastions du Centre-Sud, c'est-à-dire Afmadow, Balad, Lanta Buuro, Miido et Jowhar (ibid.). On ajoute dans ce même rapport qu'en 2012, al-Shabaab a conservé la mainmise sur [traduction] « de larges segments de zones rurales dans les régions du Moyen-Juba et du Bas-Juba, ainsi que les régions de Bay et Bakool » (ibid.).

D'après Armed Conflict Location and Event Dataset (ACLED), qui fait un suivi des dates et lieux d'incidents de violence politique signalés dans plus de 50 pays en développement et qui publie des données s'y rapportant (s.d.), au début de 2013, les forces alliées au gouvernement avaient [traduction] « repris tous les principaux centres urbains du Centre-Sud de la Somalie » (avr. 2013, 2). Cependant, d'après un article publié en 2013 par les Réseaux d'information régionaux intégrés (IRIN) des Nations Unies, le groupe [traduction] « contrôle toujours de grandes parties du pays » (Nations Unies 13 mai 2013). Certaines sources ont signalé en 2013 qu'al-Shabaab contrôle toujours les zones rurales (BBC 24 sept. 2013a; ACLED avr. 2013, 2). Un rapport de l'UA publié en juin 2013 mentionne que le groupe poursuit ses activités tout particulièrement dans la vallée du Djouba et utilise les villes de Jamaame, Jilib et Bua'ale comme [traduction] « tremplins » (13 juin 2013, paragr. 19). Selon ACLED, c'est dans la ville de Jilib que se trouvent maintenant les quartiers généraux d'al-Shabaab (avr. 2013, 2). Al-Shabaab a également repris la ville de Hoddur [aussi épelé Hudur] immédiatement après que les forces éthiopiennes se sont retirées de la ville (Danemark et Norvège mai 2013, 42; ACLED avr. 2013, 3; AU 13 juin 2013, paragr. 17). On peut lire dans le rapport de l'UA que les combattants d'al-Shabaab [traduction] « se sont intégrés à diverses communautés dans différentes régions et cherchent à tirer profit des rivalités entre les clans et des différends sur le plan politique, ainsi que de l'absence d'administrations locales efficaces et de l'absence de services sociaux en découlant dans certaines régions » (ibid., paragr. 18).

Diverses sources soulignent qu'al-Shabaab poursuit ses activités sur un territoire qui a été repris officiellement par des alliés du gouvernement, notamment à Mogadiscio (ACLED avr. 2013, 3; Jamestown Foundation 14 juin 2013). La Jamestown Foundation, un groupe de réflexion de Washington qui a pour mission [traduction] « d'informer et de sensibiliser les décideurs et la communauté en général quant aux événements et aux tendances dans ces sociétés qui ont de l'importance pour les États-Unis sur le plan stratégique ou tactique » (s.d.), signale qu'en mai 2013, un dirigeant principal d'al-Shabaab a déclaré lors d'une entrevue radio avec une station proShabaab que le groupe avait toujours le contrôle de certains districts du Sud de Mogadiscio pendant la nuit, notamment des districts de Huriwaa, Yaqshid et Dayniile (Jamestown Foundation 14 juin 2013). La même source ajoute que le district de Dayniile demeure un bastion d'al-Shabaab à Mogadiscio et que l'un des porte-parole du groupe y habite également (ibid.). ACLED souligne par ailleurs qu'al-Shabaab maintient toujours une présence tout particulièrement dans les districts de Heliwa, Yaqshid, Wardighley et Dayniile (avr. 2013, 3). D'après le rapport de la mission d'enquête du Danemark et de la Norvège, on retrouve des membres d'al-Shabaab partout à Mogadiscio, mais l'influence du groupe se fait davantage sentir dans certaines parties de la ville (Danemark et Norvège mai 2013, 6). On peut lire dans le même rapport qu'à Merka, qui est sous le contrôle de l'AMISOM et des forces gouvernementales, al-Shabaab continue de mener des [traduction] « attaques éclair de petite envergure » en lançant des grenades pour tuer des gens (ibid., 40).

Certaines sources ont signalé en 2013 qu'al-Shabaab a intensifié sa présence dans le Nord de la Somalie (É.-U. 30 mai 2013; ACLED avr. 2013, 3; Africa Confidential 11 janv. 2013). Les Country Reports on Terrorism 2012 du Département d'État des États-Unis mentionnent que le groupe était actif le long des montagnes de Golis, où il a attaqué les forces de sécurité du Puntland, et dans les grandes zones urbaines du Puntland (30 mai 2013). ACLED affirme que, dans le Nord-Est de la Somalie, al-Shabaab a établi des bases dans [traduction] « la région rurale et relativement inaccessible de Bari » (avr. 2013, 3). Africa Confidential signale qu'al-Shabaab a [traduction] « récemment investi des ressources et des gens » au Puntland, à l'extérieur de Galkayo et de Bossaso (11 janv. 2013).

4. Incidents de violence

Amnesty International (AI) signale qu'al-Shabaab a revendiqué des attentats suicides commis en 2012 et lors desquels des centaines de personnes ont été tuées ou blessées (2013). On peut lire dans les Country Reports on Terrorism for 2012 qu'en 2012, [traduction] « al-Shabaab et d'autres groupes extrémistes violents ont été responsables d'attentats suicides, d'attentats à la bombe télécommandés sur les routes, d'enlèvements, ainsi que de l'assassinat de représentants du gouvernement, de journalistes, de travailleurs humanitaires et de dirigeants de la société civile partout en Somalie » (É.-U. 30 mai 2013). De même, ACLED a fait état en avril 2013 d'une augmentation

[traduction]

du recours à des tactiques de type guérilla à l'endroit de cibles tant militaires que civiles, y compris aux attaques éclair, aux dispositifs explosifs improvisés et commandés à distance et aux attentats suicides sur des territoires récemment repris à al-Shabaab (avr. 2013, 3).

D'autres sources mentionnent aussi qu'al-Shabaab privilégie de plus en plus les tactiques de guérilla (Jamestown Foundation 14 juin 2013; BBC 24 sept. 2013a; Africa Confidential 21 sept. 2012). D'après ACLED, le groupe demeure [traduction] « viable sur le plan organisationnel et adapte ses capacités réduites aux nouveaux théâtres de violence » (avr. 2013, 3). Pour sa part, la BBC fait état d'attentats suicides [traduction] « assez fréquents » par al-Shabaab à Mogadiscio et « ailleurs » (24 sept. 2013a). Selon la mission d'enquête du Danemark et de la Norvège, al-Shabaab vise principalement les représentants du gouvernement, l'AMISOM, les employés d'organisations internationales et les personnes qu'il estime être des espions (Danemark et Norvège mai 2013, 6-7). Une ONG internationale reçue en entrevue dans le cadre de la mission d'enquête a précisé qu'al-Shabaab ne tue pas des civils [traduction] « de façon arbitraire », mais que « le fait que des civils soient tués [pendant des attaques de grande envergure] ne lui pose pas de problème » (ibid., 7).

Certaines sources signalent qu'al-Shabaab est responsable ou a revendiqué la responsabilité des incidents suivants :

  • En avril 2012, le théâtre national à Mogadiscio a été la cible d'un attentat à la bombe alors que le premier ministre et d'autres représentants du gouvernement assistaient à une cérémonie (É.-U. 30 mai 2013; Toronto Star 5 avr. 2012). Au moins huit personnes ont été tuées, dont le président du comité olympique somalien et le président de la fédération somalienne de soccer (ibid.; É.-U. 30 mai 2013; AI 2013).
  • En septembre 2012, un attentat suicide dans un restaurant de Mogadiscio a coûté la vie à au moins 14 personnes (É.-U. 30 mai 2013; Africa Confidential 21 sept. 2012; Human Rights Watch 16 avr. 2013). Trois journalistes figurent au nombre des personnes tuées (ibid.; É.-U. 30 mai 2013).
  • En avril 2013, des combattants ont attaqué le palais de justice de Mogadiscio; au moins 30 personnes ont été tuées (BBC 24 sept. 2013b; Jamestown Foundation 14 juin 2013; Human Rights Watch 16 avr. 2013). D'après Human Rights Watch, un porte-parole d'al-Shabaab a déclaré aux médias que [traduction] « la cour constituait une cible militaire légitime puisqu'elle rendait des décisions contraires à la charia » (ibid.).
  • En mai 2013, un kamikaze a dirigé son véhicule sur un convoi de véhicules du gouvernement qui transportaient une délégation d'aide du Qatar, tuant ainsi huit personnes (Jamestown Foundation 14 juin 2013; The Telegraph 5 mai 2013; Garowe Online 5 mai 2013). Au moins 18 autres personnes ont été blessées dans l'explosion (ibid.; The Telegraph 5 mai 2013).
  • En juin 2013, sept militants ont pris d'assaut le complexe des Nations Unies à Mogadiscio (ARB juin 2013, 19727; Foreign Policy 7 oct. 2013). Ils auraient tué huit employés des Nations Unies et au moins cinq Somaliens (ibid., The Canadian Press 20 juin).
  • En septembre 2013 à Nairobi, au Kenya, des militants ont attaqué un centre commercial; ils ont pris des otages au cours d'un siège de quatre jours et ont tué au moins 67 personnes (The Star 29 sept. 2013; CNN 24 sept. 2013).
  • En octobre 2013 à Beledweyne, un kamikaze a fait sauter un restaurant, tuant de 15 (The New York Times 19 oct. 2013; BBC 19 oct. 2013; Garowe Online 19 oct. 2013) à 25 personnes (ibid.; The New York Times 19 oct. 2013). Un porte-parole d'al-Shabaab aurait déclaré que les cibles étaient des soldats éthiopiens et djiboutiens (ibid.; BBC 19 oct. 2013).

5. Traitement réservé aux civils, y compris le recrutement

D'après ACLED, on a constaté une augmentation du nombre d'arrestations, de détentions et d'exécutions de civils sur le territoire d'al-Shabaab, censément pour espionnage (avr. 2013). Amnesty International mentionne qu'al-Shabaab continue de torturer et de tuer les espions présumés et souligne qu'en juillet 2012, ses militants ont tué par balle trois hommes à Merka qui étaient accusés de faire de l'espionnage pour les agences du renseignement des États-Unis et de la Grande-Bretagne (2013). Le Département d'État des États-Unis signale qu'en juin 2012, au moins 13 hommes et femmes dans les régions de Galgaduud et Hiraan [centre de la Somalie] ont été décapités après avoir été accusés de collaborer avec des adversaires d'al-Shabaab (É.-U. 30 mai 2013). Il fait ressortir que nombre d'assassinats commis par al-Shabaab sont [traduction] « des décapitations, des lapidations ou d'autres événements publics horribles visant à inculquer la peur et l'obéissance dans les communautés » (ibid.). Des sources mentionnent également qu'al-Shabaab continue de tuer les personnes qui quittent le groupe (Danemark et Norvège mai 2013, 13; Africa Confidential 30 mars 2012).

Al-Shabaab applique sa propre interprétation de la charia, qui est décrite comme [traduction] « sévère » par certaines sources (CFR 23 sept. 2013; Human Rights Watch 21 févr. 2012). D'autres sources disent de la version de la charia d'al-Shabaab qu'elle est [traduction] « stricte » (BBC 24 sept. 2013a; Compass Direct News 9 févr. 2012). Certaines sources affirment que le groupe a interdit la musique et les films (CFR 23 sept. 2013; Freedom House 2013). On peut lire dans les Country Reports on Human Rights Practices for 2012 du Département d'État des États-Unis qu'al-Shabaab a puni des civils pour avoir fumé, écouté de la musique, joué au soccer ou pour ne pas avoir porté le hijab (19 avr. 2013, 8). Freedom House affirme que [traduction] « les personnes reconnues coupables de vol ou d'autres crimes mineurs sont fouettées ou se font amputer des membres, généralement en public » (2013). D'après Amnesty International, une femme aurait été enlevée et décapitée en août 2012 près de Baidoa, plusieurs jours après qu'al-Shabaab lui a ordonné de ne plus vendre de thé aux forces gouvernementales dans la région (2013).

Des sources signalent qu'en 2012, al-Shabaab a interdit aux organisations humanitaires suivantes d'exercer leurs activités dans les régions sous son contrôle :

  • Comité international de la Croix-Rouge (CICR) en janvier (AI 2013; AFP 13 mars 2012);
  • Aide à l'enfance (Save the Children) en mars (ibid.; AI 2013);
  • Secours islamique à travers le monde (Islamic Relief Worldwide) en octobre (ibid.; Freedom House 2013).

Freedom House souligne que 16 organisations internationales avaient déjà été interdites en 2011 (2013). Des sources font aussi état de la décapitation par al-Shabaab en janvier 2012 d'un ancien musulman converti au christianisme (ICC 11 févr. 2012; Compass Direct News 9 févr. 2012). Il semble que ce chrétien travaillait pour une organisation humanitaire chrétienne interdite (ibid.).

Human Rights Watch signale qu'al-Shabaab a recruté des enfants et des enseignants dans des écoles situées dans des régions sous son contrôle et a interdit des matières comme l'anglais et les sciences, tuant les enseignants qui s'y opposaient (21 févr. 2012). D'après Somalia Report, en général, al-Shabaab retire tous les enseignants des écoles et des madrasas sous son contrôle et les remplace par des instructeurs qui [traduction] « endoctrinent » les enfants et qui mettent l'accent sur le djihad contre les « infidèles » (7 mai 2012).

5.1 Recrutement

Un représentant du Département de la sûreté et de la sécurité des Nations Unies (UNDSS) a déclaré dans le cadre de la mission d'enquête du Danemark et de la Norvège en mai 2013 que moins de cas de recrutement forcé par al-Shabaab avaient été signalés qu'auparavant, mais que cela ne signifiait pas qu'il y avait en effet une diminution du nombre de cas de recrutement forcé (Danemark et Norvège mai 2013, 13). Un représentant d'une organisation des Nations Unies à Nairobi reçu en entrevue dans le cadre de la mission d'enquête a affirmé qu'il n'y avait plus de recrutement forcé à Mogadiscio parce que la ville n'est plus sous le contrôle d'al-Shabaab (ibid.). Cette même source des Nations Unies a précisé que le groupe, dans les régions toujours sous son contrôle, continue d'effectuer des [traduction] « rafles » afin de recruter des combattants (ibid., 36).

Certaines sources signalent qu'al-Shabaab continue de recruter des enfants (AI 2013; Somalia Report 7 mai 2012). Selon un représentant du Conseil danois pour les réfugiés (Danish Refugee Council - DRC), reçu en entrevue dans le cadre de la mission d'enquête du Danemark et de la Norvège, au cours des six mois précédents, al-Shabaab avait recruté environ 100 combattants par mois dans le Centre-Sud de la Somalie, dont la majorité était des enfants (Danemark et Norvège mai 2013, 38). On peut lire dans le rapport de 2012 du secrétaire général des Nations Unies sur les enfants et les conflits armés qu'il y a eu 1 789 cas de recrutement et d'utilisation d'enfants signalés en Somalie au cours de l'année 2012 (Nations Unies 15 mai 2013, paragr. 122). D'après un article sur le recrutement forcé d'enfants soldats par al-Shabaab, publié par Somalia Report, le groupe recrute des enfants non seulement en les enlevant et en les menaçant de violence, mais également en les [traduction] « endoctrinant » au moyen d'un système de récompenses et de cadeaux (7 mai 2012).

Certaines sources signalent qu'al-Shabaab envoie souvent les enfants soldats aux lignes de front (ibid.; AI 2013; Human Rights Watch 21 févr. 2012). Les filles sont enlevées et [traduction] « mariées » de force aux combattants d'al-Shabaab; elles sont aussi envoyées au combat ou utilisées pour les tâches domestiques (ibid.; Somalia Report 7 mai 2012).

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais fixés. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile. Veuillez trouver ci-dessous les sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.

Références

Africa Confidential. 5 juillet 2013. « Sheikh Hassan Dahir "Aweys" Breaks with Al Shabaab ». <www.africa-confidential.com/article/id/4955/Sheikh_Hassan_Dahir_%27Aweys%27_breaks_with_Al_Shabaab> [Date de consultation : 12 nov. 2013]

_____. 11 janvier 2013. « The Longer War ». <www.africa-confidential.com/article/id/4744/The_longer_war> [Date de consultation : 12 nov. 2013]

_____. 21 septembre 2012. « As Amisom Targets Kismayo, Al Shabaab Changes Tactics ». <www.africa-confidential.com/article/id/4619/As_Amisom_targets_Kismayo%2c_Al_Shabaab_changes_tactics> [Date de consultation : 12 nov. 2013]

_____. 30 mars 2012. « Al Shabaab's Waiting Game ». <http://www.africa-confidential.com/article/id/4406/Al_Shabaab%E2%80%99s_waiting_game> [Date de consultation : 12 nov. 2013]

_____. S.d. « About ». <http://www.africa-confidential.com/about-africa-confidential> [Date de consultation : 15 nov. 2013]

Africa Research Bulletin (ARB). Juin 2013. « Somalia ». Vol. 50, no 6.

Agence France Presse (AFP). 13 mars 2012. « Somali Rebels Ban Aid Group Save the Children ». <http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5h_eozO6rr SUQ37S2y7_fexFec4_Q?docId=CNG.0c8f43ef07d656bb43ca82b87f1ac7ac.2a1> [Date de consultation : 19 nov. 2013]

Al Jazeera. 23 septembre 2013. « Al-Shabab: A War of Vengeance? ». <http://www.aljazeera.com/programmes/insidestory/2013/09/20139236528364142.html> [Date de consultation : 12 nov. 2013]

_____. 12 septembre 2013. « Somalia's al-Shabaab Kills US Fighter ». <www.aljazeera.com/news/africa/2013/09/201391293315761506.html> [Date de consultation : 12 nov. 2013]

Amnesty International (AI). 2013. « Somalia ». Amnesty International Annual Report 2013: The State of the World's Human Rights. <http://www.amnesty.org/en/region/ somalia/report-2013> [Date de consultation : 13 nov. 2013]

Armed Conflict Location and Event Dataset (ACLED). Avril 2013. Country Report: Somalia. <http://www.acleddata.com/wp-content/uploads/2013/04/ACLED-Country-Report_Somalia_April-2013.pdf> [Date de consultation : 12 nov. 2013]

_____. S.d. « About ACLED ». <http://www.acleddata.com/about-acled/> [Date de consultation : 18 nov. 2013]

British Broadcasting Corporation (BBC). 19 octobre 2013. « Somali Suicide Bombing Kills AU Soldiers in Beledweyne ». <www.bbc.co.uk/news/world-africa-24595012> [Date de consultation : 15 nov. 2013]

_____. 24 septembre 2013a. « Q&A: Who Are Somalia's al-Shabab? ». <www.bbc.co.uk/news/world-africa-15336689> [Date de consultation : 22 oct. 2013]

_____. 24 septembre 2013b. « Somalia Profile ». <www.bbc.co.uk/news/world-africa-14094503> [Date de consultation : 21 oct. 2013]

_____. 23 septembre 2013. Rashid Abdi. « Kenya's Westgate Attack: How Does Al-Shabab Work? ». <http://www.bbc.co.uk/news/world-africa-24216233> [Date de consultation : 13 nov. 2013]

_____. 12 septembre 2013. « Al-Amriki and al-Britani: Militants "Killed" in Somalia ». <http://www.bbc.co.uk/news/world-africa-24060558> [Date de consultation : 13 nov. 2013]

_____. 3 juillet 2013. Farouk Chothia. « Will Somali Islamist Purge Strengthen al-Shabab? ». <http://www.bbc.co.uk/news/world-africa-23146744> [Date de consultation : 13 nov. 2013]

The Canadian Press. 20 juin 2013. Abdi Guled et Jason Straziuso. « Threat Level Was High Before UN Attack in Somalia that Killed 8 UN Staff, 5 Civilians ». (Factiva)

CNN. 24 septembre 2013. Michael Pearson, Zain Verjee et Arwa Damon. « Attackers Defeated in Mall Siege, Kenya's President Says ». <http://www.cnn.com/ 2013/09/24/world/africa/kenya-mall-attack/> [Date de consultation : 12 nov. 2013]

_____. 23 septembre 2013. Peter Bergen. « How Al-Shabaab Picks Its Targets ». <http://www.cnn.com/2013/09/21/opinion/al-shabaab-aims/> [Date de consultation : 12 nov. 2013]

_____. 1er juillet 2013. Melissa Gray. « Top Somali Militant, Wanted by US, Killed in Infighting ». <http://www.cnn.com/2013/06/29/world/africa/somalia-militant-killed/index.html> [Date de consultation : 22 nov. 2013]

Compass Direct News. 9 février 2012. « Islamic Extermists Behead Another Convert in Somalia ». <http://www.christianpost.com/news/islamic-extremists-behead-another-convert-in-somalia-69102/> [Date de consultation : 18 nov. 2013]

Council on Foreign Relations (CFR). 23 septembre 2013. Jonathan Masters. « Al-Shabab ». <www.cfr.org/somalia/al-shabab/p18650> [Date de consultation : 13 nov. 2013]

_____. S.d. « About CFR ». <www.cfr.org/about/> [Date de consultation : 14 nov. 2013]

Danemark et Norvège. Mai 2013. Danish Immigration Service and Norwegian Country of Origin Information Service (Landinfo). Security and Protection in Mogadishu and South-Central Somalia. <https://www.nyidanmark.dk/NR/rdonlyres/6F1A29C6-2F84-40D2-BDE4-42F69897EEC3/0/security_and_protection_in_somalia_may_2013.pdf> [Date de consultation : 12 oct. 2013]

États-Unis (É.-U.). 30 mai 2013. Department of State. Country Reports on Terrorism 2012. <www.state.gov/j/ct/rls/crt/2012/209979.htm> [Date de consultation : 12 nov. 2013]

_____. 19 avril 2013. Department of State. Country Reports on Human Rights Practices for 2012. <http://www.state.gov/j/drl/rls/hrrpt/humanrightsreport/index.htm> [Date de consultation : 20 nov. 2013]

Foreign Policy. 7 octobre 2013. Colum Lynch. « "We Knew They Were Coming" ». <http://www.foreignpolicy.com/articles/2013/10/06/we_knew_they_were_coming> [Date de consultation : 7 oct. 2013]

Freedom House. 2013. « Somalia ». Freedom in the World 2012. <http://www.freedomhouse.org/report/freedom-world/2013/somalia> [Date de consultation : 18 nov. 2013]

Garowe Online. 19 octobre 2013. « Somalia: over Dozen Die in Beledweyne Suicide Bombing ». <allafrica.com/stories/201310190328.html> [Date de consultation : 15 nov. 2013]

_____. 30 juin 2013. « Somalia: Al Shabaab Admits Killing Its Own Senior Officials ». <http://www.garoweonline.com/artman2/publish/Somalia_27/Somalia_Al_Shabaab_ admits_killing_its_own_senior_officials.shtml> [Date de consultation : 12 nov. 2013]

_____. 5 mai 2013. « 8 Killed, 25 Wounded in Mogadishu Bombings ». (Factiva)

Human Rights Watch. 16 avril 2013. « Somalia: New Al-Shabaab Attacks Are War Crimes ». <www.hrw.org/news/2013/04/16/somalia-new-al-shabaab-attacks-are-war-crimes> [Date de consultation : 13 nov. 2013]

______. 21 février 2012. « Somalia: Warring Parties Put Children at Grave Risk ». <http://www.hrw.org/news/2012/02/21/somalia-warring-parties-put-children-grave-risk> [Date de consultation : 20 nov. 2013]

International Christian Concern (ICC). 11 février 2012. « Decapitation of Zakaria Hussein Omar ». <http://www.persecution.org/2012/02/11/decapitation-of-zakaria-hussein-omar/> [Date de consultation : 20 nov. 2013]

The Jamestown Foundation. 9 septembre 2013. Muhyadin Ahmed Roble. « Somalia's al-Shabaab Movement Turns on Itself ». Terrorism Monitor. Vol. 11, Issue 16. <http://www.refworld.org/docid/5231a23e4.html> [Date de consultation : 19 nov. 2013]

_____. 14 juin 2013. Muhyadin Ahmed Roble. « Mogadishu's Dilemma: Who's in Control? ». Terrorism Monitor. Vol. 11, no 12. <http://www.refworld.org/docid/51bef47c4.html> [Date de consultation : 7 oct. 2013]

_____. S.d. « About Us ». <http://www.jamestown.org/aboutus/> [Date de consultation : 19 nov. 2013]

Nations Unies. 15 mai 2013. Assemblée générale et Conseil de sécurité. Children and Armed Conflict: Report of the Secretary-General. (A/67/845-S/2013/245) <http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/Children%20and%20armed%20conflict.pdf> [Date de consultation : 18 nov. 2013]

_____. 13 mai 2013. Réseaux d'information régionaux intégrés (IRIN). « Analysis: Somali Security Sector Reform ». <http://www.irinnews.org/report/98028/analysis-somali-security-sector-reform> [Date de consultation : 30 sept. 2013]

The New York Times. 19 octobre 2013. Josh Kron. « Suicide Blast in Somalia Kills 15, Police Say ». <www.nytimes.com/2013/10/20/world/africa/suicide-bombing-at-restaurant-in-somalia.html?src=recgF> [Date de consultation : 21 oct. 2013]

Somalia Report. 7 mai 2012. « Al-Shabaab's Child Soldiers ». <www.somaliareport.com/index.php/post/3324/Al-Shabaabs_Child_Soldiers> [Date de consultation : 12 nov. 2013]

_____. 11 juin 2012. « The Importance of Kismayo ». <www.somaliareport.com/index.php/post/3427/The_Importance_of_Kismayo> [Date de consultation : 12 nov. 2013]

The Star. 29 septembre 2013. Dominic Wabala et Peter Ng'etich. « 61 Victims Still Missing in Westgate ». (Factiva)

The Telegraph. 5 mai 2013. « Mogadishu Car Bomb Targets Qatari Officials; Suicide Bombers Drove a Car Packed with Explosives into a Convoy Carrying Aid Officials from Qatar Through the Somali Capital, Killing Eight People and Wounding at Least 18 ». (Factiva)

Toronto Star. 5 avril 2012. Abdi Guled. « Somali Sports Officials Killed; Suicide Strike Claims Olympic, Soccer Leaders ». (Factiva)

Union africaine (UA). 13 juin 2013. Conseil de paix et de sécurité. Report of the Chairperson of the Commission on the Situation in Somalia. (PSC/PR/2.(CCCLXXIX)) <http://cpauc.au.int/en/sites/default/files/psc-report-somalia-13-06-2013_0.pdf> [Date de consultation : 17 nov. 2013]

Voice of America (VOA). 26 septembre 2013. Brian Padden. « Al-Shabab Recruitment an Enduring Concern for Minnesota Somalis ». <www.voanews.com/content/al-shabab-recruitment-an-enduring-concern-for-minnesota-somalis/1757613.html> [Date de consultation : 15 nov. 2013]

Autres sources consultées

Sites Internet, y compris : African Arguments; Anti-Defamation League; États-Unis – Central Intelligence Agency, Congressional Research Service; The Globe and Mail; International Crisis Group; Nations Unies – Conseil des droits de l'homme, Bureau de la coordination des affaires humanitaires; Sabahi Online; SAHAN Research and Development Organization; Shabelle News; Somali Current; Strategic Initiative for Women in the Horn of Africa; The Wall Street Journal.

Conseils sur la façon d'utiliser ce moteur de recherche